Ventilation des salles de sport

Le sport est la clé d’une bonne santé et d’une humeur positive. Lorsque nous choisissons une salle de sport, nous sommes guidés non seulement par son emplacement (nous préférons celles qui sont plus proches de notre domicile ou de notre travail), par la politique de prix et les services proposés, mais nous nous concentrons également sur le niveau général de confort.

Qu’est-ce qui détermine le confort dans une salle de sport ?

Un microclimat sain dans une salle de sport dépend directement d’une bonne ventilation, car les gens transpirent et dégagent beaucoup de chaleur. Résultat : les niveaux de dioxyde de carbone augmentent et les fumées nocives s’accumulent.

Un manque d’oxygène dans l’air, une humidité élevée et des odeurs de sueur peuvent provoquer une mauvaise santé des visiteurs, des halètements et même des vertiges. Pour que la salle de sport soit un véritable lieu de récupération, il est nécessaire d’assurer l’élimination des polluants et l’arrivée d’un air frais et propre. En d’autres termes, il est nécessaire de créer un système de ventilation efficace.

Le résultat d’une accumulation prolongée d’humidité en l’absence de ventilation forcée est déplorable, mais les systèmes de ventilation d’alimentation et d’évacuation permettront de faire face à cette tâche.

L’objectif principal de la ventilation d’une salle de sport est d’assurer un volume suffisant de renouvellement de l’air, qui doit être plusieurs fois supérieur à ce qu’il est habituellement pour un appartement ou un bureau, car ici les gens pratiquent une activité physique, qui s’accompagne d’une plus grande utilisation d’oxygène et du dégagement d’humidité et de chaleur.

Bien entendu, la quantité d’air nécessaire dépend du type de salle de sport, du nombre de visiteurs, de la taille des fenêtres, de la température, etc. Dans tous les cas, le taux de renouvellement de l’air dans une salle de sport doit être d’au moins 50 m3/h par personne, et l’humidité relative ne doit pas dépasser 60 %. S’il y a des tribunes dans le gymnase, il faut ajouter 20 m3/h par spectateur lors de la conception du système de ventilation.

Caractéristiques de conception des systèmes de ventilation dans les gymnases

La particularité de la conception de la ventilation dans un gymnase réside dans le fait qu’avec de grands volumes d’air échangés, la vitesse du flux d’air doit être faible. Ce résultat peut être obtenu en augmentant le diamètre des conduits d’air, puis en installant des grilles de ventilation dont la tâche est d’empêcher les courants d’air directs de souffler sur les visiteurs, empêchant ainsi la formation de courants d’air, qui sont préjudiciables à la santé.

Dans les petits gymnases, on installe généralement des systèmes monoblocs de ventilation d’alimentation et d’évacuation :

Dans les gymnases de taille moyenne et grande, il est conseillé d’installer des systèmes de ventilation industriels avec des gaines de circulation d’air.

Il est important que le système de ventilation soit capable de récupérer la chaleur. Cela contribuera à la formation d’un confort thermique et d’un microclimat sain, tout en réduisant les dépenses de ventilation pendant la saison froide.

Le principe qui est à la base de la récupération consiste en l’idée que l’air froid entrant doit être réchauffé par l’air chaud sortant grâce à un échangeur de chaleur en cuivre. Au cours de ce processus, l’air passe par différents canaux et ne se mélange ni à l’intérieur du module de travail ni à l’entrée-sortie.

Pour créer un environnement encore plus confortable et ainsi attirer plus de visiteurs dans votre salle de sport, les experts recommandent d’installer des climatiseurs couplés à un récupérateur. Toutefois, dans ce cas, il est important de se rappeler que le climatiseur ne permet pas d’évacuer l’air pollué, mais seulement de modifier sa température. Au contraire, seul un système de ventilation peut fournir un air frais, sain et riche en oxygène.