Ventilation des restaurants

Vous êtes propriétaire d’un restaurant, d’un établissement de restauration ou d’un centre de divertissement ? Alors ces informations sont pour vous.

Bien sûr, le succès de tout restaurant, café ou bar dépend du professionnalisme des chefs et de l’ambiance du lieu. Cependant, sans une ventilation de qualité, votre établissement n’apportera pas les résultats escomptés. Après tout, aussi attrayant que soit le restaurant, aussi délicieux que soient les plats qui y sont préparés, si les visiteurs sont accueillis par une odeur désagréable, une sensation de renfermé et d’humidité élevée, vous perdrez rapidement vos clients.

La question de la ventilation dans les restaurants et les bars doit être abordée de manière globale.

La tâche principale du système de ventilation dans les restaurants et les lieux de divertissement est d’assurer l’élimination efficace des odeurs de nourriture, de la fumée de tabac et d’autres odeurs désagréables, ainsi que de la chaleur excessive provenant de la cuisson dans la cuisine, tout en fournissant un apport d’air frais et propre de l’extérieur.

Le système de renouvellement d’air du restaurant est classiquement divisé entre la ventilation de la cuisine (l’espace où tout est préparé) et la ventilation des autres pièces (salon des clients, piste de danse et zones administratives). Un équipement de ventilation spécifique est choisi pour chaque pièce, en fonction de certaines exigences techniques et de besoins particuliers.

Ventilation des salles

La quantité d’air nécessaire pour la salle de restaurant est calculée en fonction du nombre de places assises.

En général, il est recommandé d’installer une ventilation à double cycle avec récupération de chaleur dans la salle d’un restaurant ou d’un bar. Ces systèmes assurent à la fois une entrée d’air frais et une sortie d’air pollué. De plus, grâce à l’échangeur de chaleur en cuivre, élément clé du dispositif, l’air évacué transmet sa température à l’air entrant de l’extérieur. De cette façon, l’air qui entre dans le hall est non seulement frais et propre, mais aussi chauffé en hiver ou refroidi en été. Ce principe de ventilation est appelé récupération de chaleur et ces types d’appareils sont des récupérateurs. Les meilleurs systèmes modernes de ventilation décentralisée avec échangeurs de chaleur sont les récupérateurs Prana.

En outre, dans les récupérateurs Prana, le débit entrant est toujours, par défaut, de 8 à 10 % supérieur au débit sortant, ou peut être réglé manuellement, de sorte que l’utilisation de hottes dans les salles de bains et les cuisines peut être compensée.

En outre, l’installation de climatiseurs est généralement recommandée. Les récupérateurs peuvent, en effet, être combinés avec des climatiseurs, rendant les deux plus efficaces. Le récupérateur Prana maintiendra facilement la température de l’air réglée par le climatiseur, même en été lorsque l’air chaud est amené de l’extérieur, car le taux de récupération des systèmes de ventilation domestique est d’environ 92%.

Ventilation de la cuisine

Une ventilation à double cycle avec un système d’alimentation et d’évacuation canalisé est également recommandée pour la ventilation de la cuisine. Les climatiseurs ne sont généralement pas installés dans les pièces de la cuisine.

Dans la cuisine, il convient d’accorder une attention particulière aux endroits où se forment et s’accumulent activement diverses odeurs : cuisinières, rôtissoires, braseros, etc. Dans ces endroits, des dispositifs spéciaux sont recommandés : parapluies d’évacuation avec bacs à graisse, appelés hottes à graisse qui assurent la protection des ventilateurs. Il est préférable qu’ils soient en acier inoxydable et qu’ils puissent être lavés régulièrement.

La capacité et les performances nécessaires du système de ventilation dans la cuisine d’un restaurant, d’un bar ou d’une cafétéria sont calculées en fonction du nombre et de la variété des équipements utilisés. Par conséquent, la hotte aspirante doit être environ 10 cm plus grande que la plaque de cuisson de chaque côté.

Par exemple, si les dimensions de la table de cuisson sont de 600×600 mm, il faut installer une hotte d’environ 800×800 mm. Dans ces conditions, le moteur du ventilateur d’extraction doit assurer un renouvellement d’air d’au moins 800-900 m3 par heure.

Lors de la planification de la ventilation d’une cuisine de restaurant, il faut également tenir compte du fait que la quantité d’air entrant et d’air frais doit être inférieure de 8 à 10 % à la quantité d’air sortant. De cette manière, les odeurs provenant de la zone de cuisson ne pénétreront pas dans la pièce. Entre-temps, l’équilibre de l’air dans la cuisine est maintenu par une ventilation d’alimentation supplémentaire, qui doit être installée sur le côté opposé de la hotte.

Dans le cas des modèles industriels, un filtre à air grossier est également installé sur le conduit d’alimentation en air, devant le récupérateur.

Choix du dispositif de ventilation

L’algorithme d’action est très simple :

  1. Dessinez un plan de la pièce, en précisant la position des principaux appareils de réfrigération et de cuisson.
  2. Ajoutez la disposition des tables et des pièces annexes.
  3. Envoyez le tout à nos ingénieurs.

Nos spécialistes concevront gratuitement la ventilation de l’ensemble de l’établissement et vous conseilleront sur les meilleures solutions pour une circulation optimale de l’air. Confiez votre entreprise à des professionnels ! Un bon restaurant, café, bar ou pub ne repose pas seulement sur un emplacement parfait, un intérieur confortable et une cuisine délicieuse, mais aussi sur une bonne ventilation !